La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Semaine du Trouble développemental du langage

Posté le 26/10/2021
 Apparu sur Facebook le 15 octobre.
 
Je viens d'assister au point de presse pour la sensibilisation au TDL. Bravo aux organisateurs et aux personnes qui ont partagé leurs réalités, leurs parcours, leurs embuches et leurs réussites. Nous avons besoin d'une visibilité plus grande pour que le TDL soit connu et reconnu. Il a été mentionné que 7% de la population est atteinte d'un TDL et que l'autisme représente 1%. L'idée n'est pas ici de comparer les besoins de chacun, mais simplement de se questionner pourquoi le TDL , avec sa prévalence plus élevé, demeure moins connu et souvent non reconnu? Il a aussi été soulevé que le TDL est considéré comme un handicap physique pourtant il origine d'un trouble neurologique présent à la naissance et qui perdure dans le temps (tout comme le TSA ou la DI) Le TDL a des impacts fonctionnels importants mais les services demeures très limités au niveau des services publiques et dispendieux en clinique privé notamment si l'on souhaite un suivi de rééducation à long terme et que dire des services pour adultes... rien au niveau public. Il faut parler encore et encore de ce trouble invisible afin qu'il soit reconnu et que le financement s'en suive... En terminant, il a aussi été soulevé que la cote 34 en milieu scolaire, cote qui représente les troubles du langage ne considère que le 10e des personnes atteintes d'un TDL en considération d'une atteinte sévère. Bravo à tous les organismes communautaires qui travaillent au quotidien avec des personnes TDL et leur famille avec des budgets très restreints. Plus que jamais, la rétention et l'embauche est un defi de taille, très loin de concurrencer les systemes public en santé et services sociaux. Pour les personnes vivant avec un TDL, les défis d'intégration scolaire, sociale et professionnelle sont des défis majeurs, qui perdurent dans le temps, auxquels les organismes tentent de répondre. Encore faut-il avoir du financement adéquat, pour l'embauche et le maintien du personnel en les rémunérant à leur juste valeur. Josée Lemay, directrice Dysphasie Lanaudière

 


Nous procédons actuellement à l'analyse du contenu de notre site web.  Le format de présentation sera renouvelé au cours des prochains mois ainsi que de nouvelles fonctionnalités y seront intégrées.

Le site actuel demeurera accessible pendant ce temps.  Les informations qui s'y trouvent  sont  exacts. 

Nous vous remercions de votre compréhension et de votre patience.


 

Contenu